1er test en F4 sur le Bugatti du Mans

Le Rêve !!! 11 juillet 2017, j’ai 15 ans, je suis dans les stands du circuit Bugatti du Mans et je vais faire mes premiers tests en F4 !

Mon premier test en monoplace se déroule en effet sur le circuit Bugatti. Il ne doit pas être confondu avec le circuit des 24 Heures, tracé temporaire avec lequel il partage les stands et environ un tiers de son tracé. Le circuit est aussi utilisé pour le Grand Prix de France moto, les 24 Heures Moto, les 24 heures Camions, ainsi que pour des courses historiques telles que LM Story. Il ouvre également la saison du championnat de France de Superbike. La piste couvre une longueur de 4.185 m.

La veille de ce test, j’ai réalisé le moulage de mon baquet pour avoir la meilleure position possible, tout en respectant les normes de sécurité. Dans une monoplace, les pieds se situent à la hauteur du volant (position allongée). C’est donc une position très différente de celle du karting.

Avant le roulage, briefing sur les bases de la monoplace, le transfert de masse (oui, une voiture pèse bien plus lourd qu’un kart !), les rapports, ainsi que le tracé du Mans.

La météo est plutôt clémente. La pluie s’est arrêtée et je profiterai donc d’une piste sèche pour ce premier test.

La journée est donc composée de 5 séances d’environ 30 minutes chacune.

Lors de la première séance, après quelques tours, mes trajectoires s‘améliorent, les passages de vitesse aussi. Je suis plus incisif sur les vibreurs, plus à l’attaque dans les courbes. Je remarque également que la pression des freins doit être beaucoup plus importante qu’en karting.

« Rookie », je roule avec des pilotes en tête du championnat F4 2017. Une belle opportunité pour moi pour les suivre et avoir aussi des chronos de référence, tout au long de la journée.

Pendant les séances suivantes, je mets à profit les conseils donnés par le coach de la FFSA Academy, avec l’aide des acquisitions de données. Je mets donc tout cela en place et à chaque séance, le gain est d’environ une seconde au tour, ce qui montre ma très bonne progression.

Au niveau des sensations, c’est très impressionnant de rouler sur une piste aussi emblématique dans le monde du sport auto, passer les tribunes, sous le pneu Dunlop, le virage de la Chapelle, celui de l’ancien Musée, celui du garage Vert, la chicane du Chemin aux Bœufs, « balancer » la voiture dans les virages des « S » Bleus, puis arriver dans le virage du Raccordement qui commande la ligne droite, etc …

L’appui dans les virages est très impressionnant. La vitesse de pointe à 210 km/h ne se fait trop ressentir, du fait de la position dans la voiture où je suis bien protégé du vent. Les freinages sont très tardifs et puissants, tout comme la pression exercée sur la pédale (jusqu’à 50 bars !). Voilà de nouvelles sensations très plaisantes et palpitantes !

Au niveau de la performance, je roule dans mon dernier run à 1,5 secondes des temps des meilleurs du Championnat F4 2017, ce qui est excellent pour une première journée de roulage. En général, les bons « rookies » se situent plutôt à 2 ou 3 secondes de ces meilleurs chronos.

Un grand merci à la FFSA Academy de m’avoir permis de réaliser cette journée test. Et pourquoi pas le début d’une nouvelle expérience ? Mon objectif pour 2018 est confirmé : ce sera le Championnat de France F4 … à condition toutefois de réussir à réunir le budget  :-)

En attendant, je vous invite à vivre un tour du circuit avec moi, en video embarquée, grâce au reportage que la télévision TVFIL78 a réalisé sur ma première journée en monoplace (mettre le curseur temps sur 07:58).

Postez moi un commentaire ou venez me rejoindre sur  
   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>