ENTRAÎNEMENT



Entraînement au BRK à Trappes (78)

Piste de compétition de 970 m de long : une courbe parabolique, un enchaînement de virage lent, la longue ligne droite, un droit à 180°, une portion droite, un gauche à 120°, une courte portion droite, un droit à 180°, une portion droite, le pif-paf et la courbe devant le podium …

Les entraînements ont lieu le mercredi de 9h30 à 16h30. Avec moi, s’entraînent aussi deux autres jeunes pilotes minimes. En 2011, j’étais entraîné par Franck et Eric. Aujourd’hui, du fait des progrès réalisés, je suis coaché par JB qui est un ancien champion de France de kart.

Chaque entraînement démarre par un échauffement physique : d’abord 2 tours de piste en courant, ce qui nous permet aussi de juger l’état de la piste : l’humidité, le grip, … Puis, ensuite une vingtaine de pompes, des assouplissements, des sprints et des exercices d’abdominaux.

Ensuite, notre coach nous explique le programme de la journée. On enfile alors nos combinaisons, nos bottines, nos gants et notre casque. Nous voilà prêts pour débuter. Pendant notre échauffement, les mécaniciens ont préparé nos karts qui nous attendent dans la zone des stands.

Suivant l’entraînement, les exercices peuvent être très variés : travailler la trajectoire et le grip sur un virage, faire des chronos, optimiser le freinage en bout de ligne droite, dépassement entre plusieurs pilotes, test de régularité, … Mais aussi des tests physiques, des tests d’équilibre qui nous permettent de développer nos « capteurs » : en effet, le pilotage à haut niveau nécessite de faire corps avec son kart et de « sentir » le comportement du chassis afin d’anticiper et non de subir !

A la fin de l’entraînement, c’est le briefing : analyse de nos performances, nos axes de progrès.

Les 7 consignes à appliquer en permanence :

1 – Prendre tous les points de corde

2 – Utiliser toute la largeur de la piste,

3 – Mémoriser mentalement ses repères : point de braquage, point de corde et point de sortie,

4 – Regarder très loin devant soi,

5 – Aller à la limite du grip dans chaque virage,

6 – Utiliser sa tête pour savoir s’améliorer de tour en tour,

7 – Profiter du bon moment pour dépasser.

Enfin on apprend également à travailler notre mental, la capacité à savoir se dépasser en permanence ! Pour cela, on apprend à garder notre motivation au top pendant toute la semaine. Nos exercices physiques quotidiens y contribuent ainsi que mes séances de BMX.

Venez me rejoindre sur