En vrai patron à Essay ! (FRA#2/5)

Vendredi 7 avril : le soleil règne en maître sur le circuit d’Essay à Aunay-les-Bois (61), où va se disputer la deuxième manche du Championnat de France Junior. 4ème du classement provisoire du Championnat après le meeting du Mans (cf. « Pôle dès la 1ère course au Mans »), je compte bien m’imposer ce week-end sur ce circuit où je me suis déjà montré le plus rapide lors du Championnat de France en 2015 (cf. « si près du but … »).

Pour cela, il va me falloir prendre en compte la caractéristique principale de ce beau circuit normand : la piste est extrêmement abrasive et exige un pilotage très « propre » afin de préserver du mieux possible le train de pneus avec lequel je vais devoir rouler près de 70 tours depuis la séance chronos du samedi matin jusqu’en finale le dimanche après-midi !

Au programme de ce vendredi, les 3 séances d’essais libres que je mets à profit pour trouver le meilleur set up de mon kart ainsi que la meilleure trajectoire pour être rapide sans rentrer trop fort dans les courbes fin de ne pas user de gomme. Avec les pneus usés du Mans, je réalise de très bons chronos : 52’746 en essais libres 1 (cf. Libres 1) et 52’890 en essais libres 2 (cf. Libres 2). Puis dans la séance 3 (cf. Libres 3), je claque un 51’651, à moins d’un dixième du plus rapide tout en pilotant très « propre ». Me voilà prêt pour la séance chronométrée du lendemain.

Samedi 8 avril :

-       Warm-up en 51’898 avec le même set up que la veille, les conditions météo étant identiques.

-       Séance chronométrée : la séance doit durer 10 mn ce qui représente 12 tours. Ma stratégie est simple : chauffer doucement mes gommes neuves en 2 tours assez lents, puis faire mon chrono en 2 tours rapides. Comme prévu, je réalise un 51’152 au quatrième tour puis je rentre aussitôt. Même si je n’ai que le 6ème chrono à 231 millièmes de la pôle, j’ai économisé 7 tours à mon train de pneus (cf. Chronos). Je dois continuer à les préserver en manche, à savoir, être rapide mais propre afin d’être dans le TOP 5 pour le départ en préfinale dimanche matin.

-       Manche n° 1 : départ 6ème, donc à l’extérieur de la troisième ligne. Le premier virage est compliqué dans le paquet de tête, aussi je ressors en 8ème position de l’épingle. Gardant la tête froide, je m’applique et remonte vers la tête en effectuant deux dépassements pour terminer 6ème à l’issue des 9 tours de course (cf. Manche 1). A la clef, un meilleur tour en 51’819 plus rapide de 10 millièmes que le vainqueur qui, lui, a des pneus plus dégradés que les miens :-)

-       Manche n° 2 : même position au départ, mais cette fois, je parviens à conserver mon rang à l’issue des 2 premières courbes. Et encore, même gestion de course pendant ces 9 tours : 2 dépassements donc 4ème à l’arrivée (cf. Manche 2). Et là aussi, je démontre mon potentiel en effectuant un meilleur tour en 52’194 à 5 millièmes du vainqueur de la manche.

-       Classement intermédiaire : suite à ces 2 manches, je suis 5ème au classement intermédiaire, ce qui va me permettre de m’élancer en préfinale depuis la 3ème ligne, mais du côté intérieur !

Dimanche 9 avril :

-       Warm-up avec les pneus neufs chaussés pour les essais libres 3 du vendredi. Je roule cette fois en « tapant » dans mes pneus afin de gagner encore en performance. En effet, en préfinale et en finale, il va me falloir maintenant attaquer afin d’aller chercher les gros points de la victoire.

-       Préfinale : le départ va être crucial depuis la 3ème ligne, avant d’enchaîner les 13 tours de la course. Extinction des feux, je suis collé au 3ème, lui-même dans le pare-chocs du pôle man. Et ça passe ! En 3ème position à la sortie du premier virage, je plonge dans le trou à la corde de l’épingle. La course vient à peine de commencer et je suis déjà en 2ème position. Je gère ainsi ma place sans trop forcer sur mes gommes afin d’en garder un peu pour les 17 tours de la finale. Le pilote devant moi n’est pas dangereux au classement du Championnat, aussi je décide de ne pas chercher à le dépasser tout en restant collé derrière lui. Au drapeau à damiers, je passe en 2ème position à 28 centièmes du leader (cf. PréFinale). A noter que mon tour le plus rapide est en 52’052, ce qui démontre le relatif bon état de mes pneus.

-       Finale : c’est maintenant qu’il faut tout donner ! Départ depuis la première ligne, mais à l’extérieur. Les feux sont encore au rouge que je suis poussé par le 4ème et le 6ème spoiler contre pare-chocs. Extinction des feux, je jaillis pour me rabattre à droite devant le pole man, ce qui me permet de prendre la tête dès le premier virage. Vont suivre ensuite 17 tours très disputés où je vais réussir à maintenir un écart de 1,5 à 3 dixièmes de seconde avec mes poursuivants. Aux 2 tiers de la course, le deuxième m’attaque et passe à la corde de l’épingle. Aussitôt je me décroise et reprend la tête à la sortie de l’épingle. 5 tours plus tard, je franchis la ligne d’arrivée en vainqueur ! Mais mauvaise surprise à mon arrivée en parc fermé : je suis convoqué à la Commission Sportive pour « départ anticipé » … La cellule placée sur la ligne de départ m’a détecté 3 dixièmes de seconde avant le premier sur la grille. C’est la conséquence des poussettes ressenties dans mon pare-chocs lors de la procédure de départ. Hélas pour moi, le Commissaire Sportif n’utilise pas la vidéo et je n’ai donc aucun moyen de prouver la bonne foi de mes explications. La sanction est lourde : je suis rétrogradé de 5 places ce qui me fait perdre, non seulement la coupe du vainqueur et le podium, mais aussi 15 précieux points au Championnat (cf. Finale) !!!

Le bilan de ce meeting reste, sur le fond, très positif. J’ai démontré tout au long du week-end ma capacité à mettre en œuvre une stratégie gagnante, à être rapide tout en préservant mes pneus et à rester très solide en piste sous la pression de mes adversaires en menant la finale de bout en bout :-)

Un grand merci à Mickaël DupuisU express – pour son soutien enthousiaste, ainsi qu’à tous ceux qui sont venus me féliciter de mes performances tout au long du week-end.

Au classement provisoire du Championnat, je remonte de la 4ème à la 2ème place mais l’écart avec le premier s’est creusé de 15 points. Qu’à cela ne tienne, il me reste encore 3 meetings pour prendre la tête de ce Championnat de France Junior (cf. Classement Championnat).

Aussi, rendez-vous le 18 juin sur le circuit de l’Enclos à Septfontaines (25) pour la 3ème manche !

Postez moi un commentaire ou venez me rejoindre sur  
   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>